Gestion de la performance et entretiens professionnels… Outils et bonnes pratiques

S’il est d’usage que l’entretien professionnel se tienne en même temps que l’entretien d’évaluation, son objectif est absolument différent. Exit les retours sur l’année écoulée où le constat d’objectifs en demi-teinte… Le propos de l’entretien professionnel, comme pour la GPEC, doit rester concentré sur la gestion de carrière et de la performance. La tenue de cet entretien peut d’ailleurs s’avérer un véritable révélateur de talents pour l’entreprise. Pour cela, respecter quelques bonnes pratiques et se doter d’un outil spécifique sont indubitablement des PLUS…

Entretiens professionnels, gestion de la performance ; les bonnes pratiques

Si l’entretien professionnel a été rendu obligatoire par la loi, ce n’est pas pour autant une simple formalité. Bien mené, c’est un véritable outil de management et il peut aussi s’avérer être un levier important de motivation pour le salarié. Aussi, la session ne doit pas être « bâclée »… Y compris si le collaborateur dit n’avoir aucun projet professionnel précis. En effet, le projet professionnel n’implique pas forcement l’expression d’une ambition particulière ou la recherche d’une promotion. Pourtant, mis en place par le manager comme un moment privilégié, il peut révéler des aptitudes à une mobilité interne ou des aspirations à une reconversion. Veillez par contre à bien préciser au collaborateur l’intérêt de cet entretien ; à en garantir la confidentialité (notamment en gérant correctement les accès au SIRH qui hébergera les données et permettra les aller-retours du document pour relecture avant signature). Enfin, la tenue de cet entretien doit, bien sûr, se faire en conformité avec les recommandations éditées par la CNIL.

Utiliser un outil ad ’hoc

La plupart des SIRH intègrent des modules dédiés aux entretiens professionnels et à la gestion de la performance. Ces modules peuvent être utilisés de façon autonomes ou inter connectés. Par exemple, un souhait de formation exprimé à l’occasion d’un entretien professionnel vient directement alimenter le plan de formation, et
s’implémenter dans l’espace GPEC ( Gestion prévisionnelle des emplois et compétences ).
Les plateformes proposées sont en général conçues comme de véritables espaces de dialogue entre le collaborateur, son manager et la DRH. Le salarié y exprime ses désidératas en termes de formations, de demandes de bilans de compétences ou d’entretiens de deuxième partie de carrière, etc. Certains logiciels proposent aussi des systèmes d’auto-évaluation, partagés entre le salarié et son manager. Des analyses graphiques permettent de croiser les données, d'identifier des compétences clés et de mesurer les écarts de point de vue entre le collaborateur et son manager.
Les solutions de logiciels en mode SaaS permettent un déploiement extrêmement rapide et sont conçus pour que les collaborateurs puissent les utiliser aisément. En général, des formations ne sont plus requises, sur les logiciels actuels.
Ils se dimensionnent par ailleurs en fonction de vos besoins grâce à une tarification à l’effectif… 10 salariés aujourd’hui, 200 demain ? Les ajustements techniques et financiers se feront au fur et à mesure de votre croissance !
Lorsque vous opérerez le choix de votre outil, veillez à ce qu’il soit utilisable et accessible - avec des droits appropriés - à l’ensemble de la population de votre entreprise… Et avec, autant que faire se peut, des mises à jour automatiques et sans coupure !
Un hébergement en France est également préconisé afin de s’assurer d’une meilleure sécurisation des données. De même, il faut être attentif à ce que le logiciel proposé soit bien en conformité avec les directives RGPD ( Règlement Européen général sur la protection des données personnelles).
La plupart des outils proposés peuvent maintenant s’utiliser depuis un PC, mais aussi une tablette tactile ou un smartphone ( IOS ou Android ) bénéficiant d’une connexion Internet ; ce qui est un vrai plus.
En effet, l’outil, tout en étant accessible de partout et en permanence, offre ainsi un confort d’utilisation et rend moins formelles les sessions d’entretiens professionnels ou de gestion des compétences. Les salariés, en gagnant en autonomie deviennent de plus en plus acteurs de leur propre gestion RH, tout en restant en lien avec la DRH. Le module GPEC peut ainsi, par exemple donner accès à des référentiels de compétences qui servent de bases de travail partagées.

Avec un outil optimum, l’entretien professionnel et la gestion des compétences seront la base d’une gestion qualitative de vos ressources humaines.

Nos articles vous intéressent ?

Découvrez les minutes RH

Gestion de la performance et entretiens professionnels… Outils et bonnes pratiques

Entretiens professionnels et gestion de la performance sont les clés d'une gestion optimale des ressources humaines. Assurez vous d'avoir les bons outils !
Gestion des talents
Pierre-Louis Quentin
88% d'engagement après 1 an : impliquez vos talents dans leur outil RH
Demander une démo

S’il est d’usage que l’entretien professionnel se tienne en même temps que l’entretien d’évaluation, son objectif est absolument différent. Exit les retours sur l’année écoulée où le constat d’objectifs en demi-teinte… Le propos de l’entretien professionnel, comme pour la GPEC, doit rester concentré sur la gestion de carrière et de la performance. La tenue de cet entretien peut d’ailleurs s’avérer un véritable révélateur de talents pour l’entreprise. Pour cela, respecter quelques bonnes pratiques et se doter d’un outil spécifique sont indubitablement des PLUS…

Entretiens professionnels, gestion de la performance ; les bonnes pratiques

Si l’entretien professionnel a été rendu obligatoire par la loi, ce n’est pas pour autant une simple formalité. Bien mené, c’est un véritable outil de management et il peut aussi s’avérer être un levier important de motivation pour le salarié. Aussi, la session ne doit pas être « bâclée »… Y compris si le collaborateur dit n’avoir aucun projet professionnel précis. En effet, le projet professionnel n’implique pas forcement l’expression d’une ambition particulière ou la recherche d’une promotion. Pourtant, mis en place par le manager comme un moment privilégié, il peut révéler des aptitudes à une mobilité interne ou des aspirations à une reconversion. Veillez par contre à bien préciser au collaborateur l’intérêt de cet entretien ; à en garantir la confidentialité (notamment en gérant correctement les accès au SIRH qui hébergera les données et permettra les aller-retours du document pour relecture avant signature). Enfin, la tenue de cet entretien doit, bien sûr, se faire en conformité avec les recommandations éditées par la CNIL.

Utiliser un outil ad ’hoc

La plupart des SIRH intègrent des modules dédiés aux entretiens professionnels et à la gestion de la performance. Ces modules peuvent être utilisés de façon autonomes ou inter connectés. Par exemple, un souhait de formation exprimé à l’occasion d’un entretien professionnel vient directement alimenter le plan de formation, et
s’implémenter dans l’espace GPEC ( Gestion prévisionnelle des emplois et compétences ).
Les plateformes proposées sont en général conçues comme de véritables espaces de dialogue entre le collaborateur, son manager et la DRH. Le salarié y exprime ses désidératas en termes de formations, de demandes de bilans de compétences ou d’entretiens de deuxième partie de carrière, etc. Certains logiciels proposent aussi des systèmes d’auto-évaluation, partagés entre le salarié et son manager. Des analyses graphiques permettent de croiser les données, d'identifier des compétences clés et de mesurer les écarts de point de vue entre le collaborateur et son manager.
Les solutions de logiciels en mode SaaS permettent un déploiement extrêmement rapide et sont conçus pour que les collaborateurs puissent les utiliser aisément. En général, des formations ne sont plus requises, sur les logiciels actuels.
Ils se dimensionnent par ailleurs en fonction de vos besoins grâce à une tarification à l’effectif… 10 salariés aujourd’hui, 200 demain ? Les ajustements techniques et financiers se feront au fur et à mesure de votre croissance !
Lorsque vous opérerez le choix de votre outil, veillez à ce qu’il soit utilisable et accessible - avec des droits appropriés - à l’ensemble de la population de votre entreprise… Et avec, autant que faire se peut, des mises à jour automatiques et sans coupure !
Un hébergement en France est également préconisé afin de s’assurer d’une meilleure sécurisation des données. De même, il faut être attentif à ce que le logiciel proposé soit bien en conformité avec les directives RGPD ( Règlement Européen général sur la protection des données personnelles).
La plupart des outils proposés peuvent maintenant s’utiliser depuis un PC, mais aussi une tablette tactile ou un smartphone ( IOS ou Android ) bénéficiant d’une connexion Internet ; ce qui est un vrai plus.
En effet, l’outil, tout en étant accessible de partout et en permanence, offre ainsi un confort d’utilisation et rend moins formelles les sessions d’entretiens professionnels ou de gestion des compétences. Les salariés, en gagnant en autonomie deviennent de plus en plus acteurs de leur propre gestion RH, tout en restant en lien avec la DRH. Le module GPEC peut ainsi, par exemple donner accès à des référentiels de compétences qui servent de bases de travail partagées.

Avec un outil optimum, l’entretien professionnel et la gestion des compétences seront la base d’une gestion qualitative de vos ressources humaines.