Le staffing projet : outils et méthodes pour staffer efficacement son équipe

« Il n'est de richesses que d'hommes »…Ce précepte de jean Bodin peut tout à fait être associé au concept du « staffing projet ». Il s’agit en effet d’un processus dont l’enjeu consiste, pour les cabinets de conseil, à associer à un projet donné, les meilleurs consultants, tout en répondant aux aspirations de ces derniers. La mise en adéquation de ces trois paramètres est devenue une mission clé et une fonction à part entière au sein des cabinets de consulting ayant la volonté de réussir au mieux la gestion de compétences. Et, pour se donner les moyens de leurs ambitions, ces derniers se sont dotés d’outils et méthodes spécifiques…

Un système d’information dédié au staffing projet

Un staffing réussi est celui qui est parvenu à conjuguer les besoins du client avec les compétences et qualités professionnelles, les disponibilités et les affinités du consultant… Tout cela en respectant le timing et le budget du projet.
Disposer d’un système d’information de gestion des ressources humaines type ERP qui permette de centraliser toutes ces données est donc primordial pour le cabinet, tant en phase d’avant-projet que pour en assurer le suivi, puis la facturation…
En avant-projet, le système permet en effet de centraliser et de « faire matcher » de façon automatisée, les données suivantes :
- Coté businesse : le « pipe » de projets en cours, à venir et en attente. Est aussi centralisé dans l’outil le détail des missions, leurs échéances et les données budgétaire y afférant,
- Coté ressources : les profils des consultants ainsi que leurs couts, leurs principales compétences professionnelles et plannings détaillés. Les consultants peuvent aussi avoir accès à la base de données afin d’y exprimer leurs souhaits de carrière et leurs préférences sur les modes de travail.
Ces différentes données sont mises en perspectives afin de présenter les meilleurs adéquations et d’automatiser ainsi la formation du tandem consultant / projet. Elles sont également mutualisables et modifiables en temps réel, afin de disposer de mises à jour 24h sur 24 et sept jours sur sept.
Durant la phase de suivi de projet, les diagrammes de Gantt et tableaux Scrum sont très efficaces dans le cadre de la planification et du suivi. Les barres horizontales affichées par les diagrammes de Gantt représentent les différentes phases et la progression du projet. En un seul coup d’œil, le diagramme permet aux collaborateurs d’identifier les tâches en cours ou à effectuer et les plannings correspondant. Les tableaux Scrum quant à eux sont efficaces pour gérer des projets dont les délais sont moins stricts et qui impliquent différents consultants. Les différentes phases du projet sont ainsi affichées de façon mutualisée pour tous les acteurs du projet. Au fil de sa progression, chaque intervenant peut déplacer ses repères sur le tableau. Ainsi toutes les personnes impliquées bénéficient d’une vision globale du projet.
En phase de clôture de projet, enfin, un outil de gestion et de comptabilité permet de vérifier la rentabilité de chaque mission et d’en assurer la facturation.
Toutes les données liées à chaque projet et à son staffing sont historisées et stockées.

Des réunions de staffing périodiques

Un système d’information efficient n’exonère pas de la tenue de réunions de staffing, dont la cadence est dépendante du « pipe » … Hebdomadaires, bimensuelles ou même mensuelles, selon le volume de projets en cours ou à venir.
Ces réunions sont un guide file du projet ; elles permettent d’en réunir toutes les parties prenantes - commerciaux, chefs de projet, consultants - et de faire le point sur les projets en cours, et ceux en stand-by. Ce peut être aussi l’occasion de sonder les aspirations des consultants et de réaliser des arbitrages sur l’affectation des missions.

L’élaboration de fiches de besoin de staffing

Si elles viennent en complément de l’outil informatique, les fiches de besoin font partie du même processus centralisé. Elles sont créées au lancement d’une mission et représentent un outil de suivi complémentaire. Les besoins d’évolution ou de modifications relatifs aux projets y sont portés, tout comme les données beaucoup plus basiques du staffing : les profils requis, la séniorité, les principales compétences professionnelles etc. Ces fiches peuvent ensuite être comparées aux profils des consultants du cabinet, en complément de la recherche automatisée, afin que rien ne soit laissé au hasard. L’intervention humaine est ainsi conjuguée à celle de la machine pour coordonner besoins , disponibilités et compétences ; et s’assurer de trouver la meilleure combinaison… Car c’est bien là tout l’enjeu du staffing projet !

Vous avez aimé cet article ? Celui-ci devrait vous intéresser.

Nos articles vous intéressent ?

Découvrez les minutes RH

Le staffing projet : outils et méthodes pour staffer efficacement son équipe

Regroupez meilleurs talents internes selon leurs aspirations pour répondre au mieux aux besoins des clients sur des missions ponctuelles.
Gestion des talents
Louis Lépinette
88% d'engagement après 1 an : impliquez vos talents dans leur outil RH
Demander une démo

« Il n'est de richesses que d'hommes »…Ce précepte de jean Bodin peut tout à fait être associé au concept du « staffing projet ». Il s’agit en effet d’un processus dont l’enjeu consiste, pour les cabinets de conseil, à associer à un projet donné, les meilleurs consultants, tout en répondant aux aspirations de ces derniers. La mise en adéquation de ces trois paramètres est devenue une mission clé et une fonction à part entière au sein des cabinets de consulting ayant la volonté de réussir au mieux la gestion de compétences. Et, pour se donner les moyens de leurs ambitions, ces derniers se sont dotés d’outils et méthodes spécifiques…

Un système d’information dédié au staffing projet

Un staffing réussi est celui qui est parvenu à conjuguer les besoins du client avec les compétences et qualités professionnelles, les disponibilités et les affinités du consultant… Tout cela en respectant le timing et le budget du projet.
Disposer d’un système d’information de gestion des ressources humaines type ERP qui permette de centraliser toutes ces données est donc primordial pour le cabinet, tant en phase d’avant-projet que pour en assurer le suivi, puis la facturation…
En avant-projet, le système permet en effet de centraliser et de « faire matcher » de façon automatisée, les données suivantes :
- Coté businesse : le « pipe » de projets en cours, à venir et en attente. Est aussi centralisé dans l’outil le détail des missions, leurs échéances et les données budgétaire y afférant,
- Coté ressources : les profils des consultants ainsi que leurs couts, leurs principales compétences professionnelles et plannings détaillés. Les consultants peuvent aussi avoir accès à la base de données afin d’y exprimer leurs souhaits de carrière et leurs préférences sur les modes de travail.
Ces différentes données sont mises en perspectives afin de présenter les meilleurs adéquations et d’automatiser ainsi la formation du tandem consultant / projet. Elles sont également mutualisables et modifiables en temps réel, afin de disposer de mises à jour 24h sur 24 et sept jours sur sept.
Durant la phase de suivi de projet, les diagrammes de Gantt et tableaux Scrum sont très efficaces dans le cadre de la planification et du suivi. Les barres horizontales affichées par les diagrammes de Gantt représentent les différentes phases et la progression du projet. En un seul coup d’œil, le diagramme permet aux collaborateurs d’identifier les tâches en cours ou à effectuer et les plannings correspondant. Les tableaux Scrum quant à eux sont efficaces pour gérer des projets dont les délais sont moins stricts et qui impliquent différents consultants. Les différentes phases du projet sont ainsi affichées de façon mutualisée pour tous les acteurs du projet. Au fil de sa progression, chaque intervenant peut déplacer ses repères sur le tableau. Ainsi toutes les personnes impliquées bénéficient d’une vision globale du projet.
En phase de clôture de projet, enfin, un outil de gestion et de comptabilité permet de vérifier la rentabilité de chaque mission et d’en assurer la facturation.
Toutes les données liées à chaque projet et à son staffing sont historisées et stockées.

Des réunions de staffing périodiques

Un système d’information efficient n’exonère pas de la tenue de réunions de staffing, dont la cadence est dépendante du « pipe » … Hebdomadaires, bimensuelles ou même mensuelles, selon le volume de projets en cours ou à venir.
Ces réunions sont un guide file du projet ; elles permettent d’en réunir toutes les parties prenantes - commerciaux, chefs de projet, consultants - et de faire le point sur les projets en cours, et ceux en stand-by. Ce peut être aussi l’occasion de sonder les aspirations des consultants et de réaliser des arbitrages sur l’affectation des missions.

L’élaboration de fiches de besoin de staffing

Si elles viennent en complément de l’outil informatique, les fiches de besoin font partie du même processus centralisé. Elles sont créées au lancement d’une mission et représentent un outil de suivi complémentaire. Les besoins d’évolution ou de modifications relatifs aux projets y sont portés, tout comme les données beaucoup plus basiques du staffing : les profils requis, la séniorité, les principales compétences professionnelles etc. Ces fiches peuvent ensuite être comparées aux profils des consultants du cabinet, en complément de la recherche automatisée, afin que rien ne soit laissé au hasard. L’intervention humaine est ainsi conjuguée à celle de la machine pour coordonner besoins , disponibilités et compétences ; et s’assurer de trouver la meilleure combinaison… Car c’est bien là tout l’enjeu du staffing projet !

Vous avez aimé cet article ? Celui-ci devrait vous intéresser.