SIRH, Comment mesurer son ROI ?

En tant que DRH il est important de savoir déterminer le ROI de son SIRH. Un indicateur fiable pour analyser l'intérêt d'un tel investissement !
Comment mesurer le Retour sur investissement d'un SIRH ?
Vos données RH centralisées pour piloter et décider efficacement
Demander une démo

En votre qualité de directeur des ressources humaines vous êtes sollicités pour évaluer les retours sur investissements de chacun de vos décisions. La dimension "SIRH" en fait partie. En effet, ce dernier est un indicateur qui permet d’analyser l’intérêt d’un investissement. L’installation d’un système d’information des ressources humaines au sein d’une entreprise nécessite un investissement à géométrie variable suivant le périmètre fonctionnel et la population concernée. Dans cet article nous vous proposer quelques pistes de réflexion sur la partie aval, comment se mesure le ROI d’un SIRH ?

Adapter ses indicateurs au contexte

La mesure du ROI d’un SIRH dans une entreprise nécessite des données précises. Ces données sont fournies par des indicateurs clés de performance ou des KPI. Ils sont nombreux, axés sur les ressources humaines, ou opérationnels. Il est possible de personnaliser les KPI. Ils sont propres à chaque entreprise et évoluent constamment.
L’entreprise se doit de définir ses KPI en identifiant ses problématiques et en les prenant en compte. Chaque domaine de la fonction des ressources humaines dispose d’indicateurs. En matière de recrutement, voici des exemples de KPI : le coût du recrutement, le nombre de CV reçus par offre d’emploi, les particularités des nouveaux collaborateurs, la provenance des meilleures candidatures, etc.

Intégrer les gains quantitatifs et qualitatifs dans la mesure du ROI

Par ailleurs, la mesure du ROI SIRH commence par son évaluation. Elle se base sur des critères spécifiques, dont celui quantitatif. Elle prend en compte les avantages d’un SIRH pour votre entreprise. En effet, cette liste est non-exhaustive et permet la détermination de la valeur ajoutée du service.

Les critères quantitatifs sont les réponses à une seule question : pourquoi mettre en place un SIRH ?
Les critères qualitatifs sont moins faciles à mesurer que ceux quantitatifs. En outre, un SIRH a l’avantage de permettre des gains en termes de qualité d’image ou de service. Ces derniers permettent de façon indirecte, une baisse des coûts.

Quels sont les avantages d'un SIRH du point de vue qualitatif ?

Un bénéfice en termes d’image : le fait de passer à la digitalisation de votre entreprise permet de valoriser votre image auprès de vos clients et fournisseurs. Cela assure également puisque selon ParlonsRH 1 salarié sur 2 considère que l'équipement en solutions de leur société est insuffisant face aux besoins de formations.
Un bénéfice en termes de reporting : en moyenne, 54% des coûts d'une entreprise reposent sur le capital humain, autant le mesurer sur l'ensemble ses dimensions (rémunération, recrutement, compétences, formation, avantages, évolutions, ....) de manière à améliorer sa bonne gestion.

Afin de mesurer de manière objective le potentiel de gain, il vous est recommandé de vous appuyer sur des benchmarks externes et de concurrencer les données avec les responsables RH de votre propre organisation.

Collecter et fiabiliser les données

L’étape de collecte des données consiste à rassembler et à stocker quotidiennement des données métiers. Si votre service des ressources humaines ne dispose pas d’outils performants et adaptés, cette opération s’avère complexe. Nous conseillons de vous entourer de cabinets de conseil tels que :
• BeHR ;
• Implid ;
• Tempo&Co.
Par rapport à l’outil choisi, vous pouvez calculer les données, vérifier leur cohérence, exporter des rapports Excel ou PDF, générer des statistiques, etc. L’enjeu du directeur des ressources humaines est de savoir comment utiliser ces données afin d’apporter un plus à l’entreprise.
La meilleure solution pour y arriver est le croisement des informations des ressources humaines entre elles. Ensuite, elles doivent être mises en confrontation avec celles des autres métiers dans l’entreprise.

Analyser les données

Une fois que la collecte des données est faite, il faut passer à leur analyse. Un exemple concret permettra de vous expliquer le concept d’analyse des données. Assurément, lorsque le service des ressources humaines de votre entreprise souhaite mesurer le ROI d’une formation, il s’appuie nécessairement sur des résultats mesurables.
Entre autres, il faudra connaître le coût réel de la formation, son utilité par rapport à la stratégie de l’entreprise, les résultats obtenus à la suite de la formation, l’indisponibilité des collaborateurs, leur degré d’implication, etc.
Ce sont ces mêmes étapes qu’il faudra suivre pour analyser les données relatives au calcul du ROI d’un SIRH. Enfin, il est important de tirer des conclusions à partir des données collectées et analysées.

Des conclusions à établir après le calcul du ROI

Afin de mesurer l’efficacité de la procédure suivie et de déceler les points faibles, il faut établir des conclusions. L’équipe des ressources humaines utilise ces données pour repositionner la fonction des ressources humaines comme un acteur stratégique qui peut épouser les enjeux de la société.
L’analyse des données et leur restructuration permettent d’établir aussi bien le présent de l’entreprise que son avenir. Des solutions concrètes sont également apportées face aux divers enjeux.

Vous souhaitez aller plus loin dans la notion de Retour sur Investissement ? Notre Page "Optimisez les investissements RH" vous guidera.