Les 5 raisons de miser sur la mobilité interne

Pour 40% des DRH en France, la politique de mobilité interne fait partie intégrante de la stratégie de recrutement de l’entreprise, selon l’étude Linkedin Talent Solutions 2016. Si cette stratégie RH rencontre depuis quelques années un vif succès, auprès des collaborateurs comme des directions, c’est que la mobilité interne apporte des avantages certains. Si vous aussi vous vous orientez vers la définition de votre politique de mobilité interne, voici les 5 raisons majeures qui vous prouveront que vous êtes sur la bonne voie !

Fidéliser les collaborateurs

Passé de 13,7% en 2013 à 15,1% en 2018, le turnover continue sa croissance d’année en année. Cela s’explique en partie par l’arrivée sur le marché des salariés de la génération Y. Plus impatients, en recherche permanente de nouveaux challenges et d’apprentissage, le turnover chez ces collaborateurs dépasse bien souvent les 20%. En offrant des possibilités de mobilité interne, on propose des perspectives d’évolution à ces salariés qui peuvent alors mieux se projeter dans l’entreprise. Expérimenter un nouveau métier, s’expatrier à l’étranger ou évoluer vers le grade supérieur sont autant de possibilités qui, si les conditions sont exprimées clairement, représentent des objectifs à poursuivre pour les collaborateurs. En élargissant ainsi le champ des possibles dans l’entreprise, on évite que les salariés aillent chercher ailleurs ce qu’ils ne trouvent pas ici. Bien plus, on favorise aussi la motivation des salariés, en leur montrant que leurs compétences sont reconnues et recherchées en interne, et que l'entreprise mise sur eux sur le long terme.

Transmettre les compétences entre les services

Dans l’entreprise, quelle que soit sa taille, la mauvaise communication entre les différents services représente bien souvent un frein au bon déroulé des opérations. Il n'est pas rare de constater un manque de compréhension des enjeux et des contraintes entre les divers services. Mettre en place une politique de mobilité horizontale, en faisant circuler les compétences d’un service à l’autre, permet ainsi pour les collaborateurs d’acquérir et de diffuser une vision transversale des différents enjeux de l’entreprise. En mélangeant les différents profils et parcours, toute l’organisation devient ainsi plus collaborative, plus transparente, et améliore sa productivité tout en faisant circuler les savoirs.

Faire face aux changements d’organisation dans l’entreprise

Face aux bouleversements économiques de ces dernières années, les restructurations et réorganisations dans l’entreprise ne sont pas rares. Mettre en place une politique de mobilité interne, c’est aussi diminuer les impacts sociaux de ces plans stratégiques, surtout fréquents dans les grands groupes. Pour les collaborateurs intégrés dans un plan de mobilité interne, c’est l’assurance de conserver leur emploi en adoptant un nouveau rôle ou de nouvelles compétences dans l’entreprise. Apportant plus de flexibilité, la mobilité interne permet ainsi d’adapter plus facilement les ressources, en fonction des besoins évolutifs de l’entreprise.

Répondre à l’évolution des métiers

Avec plus de 80 nouveaux métiers apparus depuis 10 ans, et près de 700 qui seraient menacés de disparition d’ici 15 ans, on dit souvent que l’évolution des métiers va plus vite que celle des personnes. Changer de métier sans changer d’entreprise devient alors une nécessité, comme c’est le cas sans le secteur bancaire par exemple, avec le métier de conseiller bancaire qui évolue considérablement avec l’arrivée de la banque en ligne. Cette transformation des métiers est à voir comme une opportunité par les collaborateurs, qui, grâce à la mobilité interne, peuvent faire évoluer leurs compétences et ainsi développer leur employabilité. Raccourcir le temps passé sur un même poste dans l’entreprise permet en effet d’élargir sa palette de savoirs. Et pour l’entreprise, cela garantit l’adaptation aux évolutions de son secteur avec la réactivité nécessaire, tout en pérennisant le savoir-faire existant.

Réduire les coûts de recrutement

La réduction des coûts de recrutement est une autre conséquence positive de la mobilité interne. Entre les coûts relatifs à la publication d’une offre ou à la prestation d’un cabinet de recrutement, et ceux qui sont liés au temps de montée en compétences nécessaire d’un nouvel arrivant dans l’entreprise, les coûts de recrutement ne sont pas à sous-estimer. En recrutant en interne, vous n’aurez à diffuser l’offre que sur des canaux internes, et vous gagnez également en temps de formation nécessaire à la prise de poste. En choisissant un candidat déjà intégré à l’entreprise, habitué à ses process et ses outils, vous diminuez considérablement le risque à l’embauche.

Nos articles vous intéressent ?

Découvrez les minutes RH