Talent management en startup : comment retenir les collaborateurs les plus performants ?

Selon le dernier baromètre sur la performance des startups (Cabinet EY et France Digitale), 44% des structures évoquent des difficultés à recruter des collaborateurs. Le taux de turnover est important car les opportunités sont nombreuses pour les jeunes talents. Une fois la difficulté du recrutement surmontée, fidéliser les talents s’avère stratégique dans la gestion de votre entreprise. Plusieurs leviers existent donc pour mettre en place une politique de talent management et favoriser la rétention des talents.

Des conditions de travail optimales pour fidéliser les collaborateurs

La qualité de vie au travail fait partie des plus grandes préoccupations des salariés. Vous devez l’intégrer dans votre stratégie de talent management et choyer vos collaborateurs.

Les nouveaux modes de travail constituent une opportunité à saisir pour retenir vos collaborateurs :

- L’autonomie dans la gestion du temps : soyez flexibles, laissez les salariés gérer leur temps en fonction des objectifs qui leur sont donnés. Le présentéisme n’a plus sa place, à plus forte raison dans les startups ;

- Le « digital nomad » : les jeunes générations sont nées avec le digital, et le travail à distance est de plus en plus répandu. Mettez en place le télétravail, mais maintenez des rencontres régulières. Attention néanmoins à conserver le lien social : le télétravail exclusif n’est pas la norme.

La rémunération, véritable outil de rétention et talent management

Certaines politiques de rémunération, notamment au sein des grandes entreprises, peuvent paraître plus attrayantes pour vos collaborateurs.

Si vous ne pouvez pas rémunérer les salariés à la hauteur du marché, vous aurez d’autant plus de mal à les retenir. Il faut donc intégrer cette problématique à votre politique de talent management, en proposant par exemple :

- Une part variable soumise aux résultats : une norme dans les fonctions commerciales, cependant rien ne vous empêche d’étendre ce dispositif à tous les emplois de l’entreprise ;
- Une rémunération en actions, pratique assez répandue dans les startups en croissance ;
- Des avantages en nature : sous-estimés, ils sont pourtant plébiscités par les salariés.

Ces avantages compenseront une rémunération plus faible et motiveront d’autant plus vos salariés, en leur offrant des perspectives de rémunération intéressantes.

Intégrer vos collaborateurs dans le management de l’entreprise

Un salarié investi dans la politique de l’entreprise sera plus enclin à y être fidèle à long terme. Ne sous-estimez pas l’importance du travail collaboratif au sein de votre politique de rétention et talent management.

Voici deux pistes de réflexion :

- Sondez vos salariés sur leurs aspirations, et menez des enquêtes de satisfaction. Les salariés sont en effet les mieux placés pour vous faire part des axes d’amélioration sur la gestion de l’entreprise. En répondant à leurs attentes, vous activerez un puissant levier de rétention ;

- Mettez en place un management collaboratif : le sens au travail est une problématique récurrente que vous pouvez contourner en confiant de véritables responsabilités à vos collaborateurs : les salariés les plus performants se révèleront et s’investiront d’autant plus. La délégation et l’autonomie doit faire partie intégrante de votre fonctionnement.

En initiant ces actions, vous pouvez instaurer un cercle vertueux : des salariés plus heureux, plus productifs, et donc fidèles à l’entreprise.

Le talent management individuel et la motivation des salariés

Il n’existe pas de motivation sans dialogue. La rétention des talents passe également par la relation managériale, qui prend une importance capitale en priorisant deux axes :

- Savoir écouter : chaque salarié doit pouvoir s’exprimer de façon transparente sur ses souhaits, ses points de satisfaction mais également ses difficultés. Vous pouvez profiter d’échanges informels entre salarié et manager pour détecter les irritants et les régler. Écoute et bienveillance seront les clés pour anticiper les mécontentements des salariés qui mèneraient à un départ ;

- Favoriser la culture du résultat : n’oubliez jamais de valoriser les réussites de vos salariés. Il est important de les accompagner dans l’atteinte et le dépassement de leurs objectifs. Vous pouvez pour cela vous inspirer de la méthode des OKR de Google, qui permet à chacun de visualiser sa contribution quotidienne aux résultats de l’entreprise.

Grâce à ces conseils, et après avoir mené une réflexion approfondie sur votre culture d’entreprise, vous pourrez mettre en place une stratégie de rétention et de talent management efficace.

Vous devriez aussi lire cet article ⚡️

Nos articles vous intéressent ?

Découvrez les minutes RH

Talent management en startup : comment retenir les collaborateurs les plus performants ?

Le talent management est aujourd'hui une solution incontournable pour fidéliser vos talents et évitez les nombreuses difficultés liées aux recrutements.
Gestion des talents
Pierre-Louis Quentin
Comme Natixis, impliquez vos talents et créez des trajectoires uniques
Demander une démo

Selon le dernier baromètre sur la performance des startups (Cabinet EY et France Digitale), 44% des structures évoquent des difficultés à recruter des collaborateurs. Le taux de turnover est important car les opportunités sont nombreuses pour les jeunes talents. Une fois la difficulté du recrutement surmontée, fidéliser les talents s’avère stratégique dans la gestion de votre entreprise. Plusieurs leviers existent donc pour mettre en place une politique de talent management et favoriser la rétention des talents.

Des conditions de travail optimales pour fidéliser les collaborateurs

La qualité de vie au travail fait partie des plus grandes préoccupations des salariés. Vous devez l’intégrer dans votre stratégie de talent management et choyer vos collaborateurs.

Les nouveaux modes de travail constituent une opportunité à saisir pour retenir vos collaborateurs :

- L’autonomie dans la gestion du temps : soyez flexibles, laissez les salariés gérer leur temps en fonction des objectifs qui leur sont donnés. Le présentéisme n’a plus sa place, à plus forte raison dans les startups ;

- Le « digital nomad » : les jeunes générations sont nées avec le digital, et le travail à distance est de plus en plus répandu. Mettez en place le télétravail, mais maintenez des rencontres régulières. Attention néanmoins à conserver le lien social : le télétravail exclusif n’est pas la norme.

La rémunération, véritable outil de rétention et talent management

Certaines politiques de rémunération, notamment au sein des grandes entreprises, peuvent paraître plus attrayantes pour vos collaborateurs.

Si vous ne pouvez pas rémunérer les salariés à la hauteur du marché, vous aurez d’autant plus de mal à les retenir. Il faut donc intégrer cette problématique à votre politique de talent management, en proposant par exemple :

- Une part variable soumise aux résultats : une norme dans les fonctions commerciales, cependant rien ne vous empêche d’étendre ce dispositif à tous les emplois de l’entreprise ;
- Une rémunération en actions, pratique assez répandue dans les startups en croissance ;
- Des avantages en nature : sous-estimés, ils sont pourtant plébiscités par les salariés.

Ces avantages compenseront une rémunération plus faible et motiveront d’autant plus vos salariés, en leur offrant des perspectives de rémunération intéressantes.

Intégrer vos collaborateurs dans le management de l’entreprise

Un salarié investi dans la politique de l’entreprise sera plus enclin à y être fidèle à long terme. Ne sous-estimez pas l’importance du travail collaboratif au sein de votre politique de rétention et talent management.

Voici deux pistes de réflexion :

- Sondez vos salariés sur leurs aspirations, et menez des enquêtes de satisfaction. Les salariés sont en effet les mieux placés pour vous faire part des axes d’amélioration sur la gestion de l’entreprise. En répondant à leurs attentes, vous activerez un puissant levier de rétention ;

- Mettez en place un management collaboratif : le sens au travail est une problématique récurrente que vous pouvez contourner en confiant de véritables responsabilités à vos collaborateurs : les salariés les plus performants se révèleront et s’investiront d’autant plus. La délégation et l’autonomie doit faire partie intégrante de votre fonctionnement.

En initiant ces actions, vous pouvez instaurer un cercle vertueux : des salariés plus heureux, plus productifs, et donc fidèles à l’entreprise.

Le talent management individuel et la motivation des salariés

Il n’existe pas de motivation sans dialogue. La rétention des talents passe également par la relation managériale, qui prend une importance capitale en priorisant deux axes :

- Savoir écouter : chaque salarié doit pouvoir s’exprimer de façon transparente sur ses souhaits, ses points de satisfaction mais également ses difficultés. Vous pouvez profiter d’échanges informels entre salarié et manager pour détecter les irritants et les régler. Écoute et bienveillance seront les clés pour anticiper les mécontentements des salariés qui mèneraient à un départ ;

- Favoriser la culture du résultat : n’oubliez jamais de valoriser les réussites de vos salariés. Il est important de les accompagner dans l’atteinte et le dépassement de leurs objectifs. Vous pouvez pour cela vous inspirer de la méthode des OKR de Google, qui permet à chacun de visualiser sa contribution quotidienne aux résultats de l’entreprise.

Grâce à ces conseils, et après avoir mené une réflexion approfondie sur votre culture d’entreprise, vous pourrez mettre en place une stratégie de rétention et de talent management efficace.

Vous devriez aussi lire cet article ⚡️