Le métavers et la formation immersive

Le lancement du Métavers de Mark Zuckerberg, accompagné d’un investissement de 10 milliards de Dollars en Octobre 2021, démontre l’enjeu stratégique qu’il représente. Le Cabinet d’études Gartner prévoit qu’en 2026, 25% de la population passera au moins 1 heure par jour dans le métavers : pure spéculation ou anticipation d'une réalité concrète ?

La face visible de cet investissement est Horizon, il s’agit d’une plateforme de réalité virtuelle sociale. Elle permet à des personnes du monde entier de se retrouver dans un monde virtuel. Plusieurs mois après ce lancement, de multiples usages sont envisagés, il représente plus particulièrement une révolution des modalités d’apprentissage. Détaillons la notion de métavers et les nouvelles perspectives qu'elle offre pour la formation.

Le métavers, c’est quoi ?

Tout d’abord dissocions les termes de réalité virtuelle, réalité augmentée et métavers:

  • Réalité virtuelle : environnement totalement simulé immersif et interactif qui procure un fort sentiment de présence à l’utilisateur. L’individu évolue dans une réalité où l’environnement réel est absent.
  • Réalité augmentée : environnement dans lequel l’individu évolue est enregistré spatialement dans le monde réel mais vécu dans un espace combinant réel et virtuel.
  • Métavers : Il peut être soit totalement virtuel ou combinant les 2 réalités. La différence porte sur le grand nombre d’utilisateurs simultanément mis en relation.

Le terme de métavers a été utilisé pour la première fois dans un roman de Neal Stephenson paru en 1992. Ce terme est composé des mots « méta » (autour, au-delà,..) et « universe » (univers en anglais). Cette technologie n’est pas non plus récente puisqu’elle date de 2001, le nombre d’utilisateurs de la plateforme de Meta était 300 000 en Février 2022, soit une croissance de 1000% en 3 mois. Selon STRIVR, une scale-up dans laquelle Workday a investi en Avril 2002, ce sont 1,5 millions d’utilisateurs qui ont été formés via la réalité virtuelle à date.

Les investissements des sociétés françaises dans le métavers :

  • Dans le monde de la distribution, The Sandbox dispose de 2 millions d’utilisateurs actifs. Les clients de la grande distribution comme Casino ou Carrefour testent la plateforme pour recréer le supermarché virtuel.
  • Manzalab a développé la solution corporate teemew pour créer un environnement de rencontre ouvert et permanent d’échanges entre apprenants, professionnels. 
  • La société Antilogy conseille ses clients pour tirer le meilleur parti du métavers et ainsi mieux recruter, former et collaborer.

Cet univers alternatif requiert la convergence de très nombreuses technologies pour créer des interactions dynamiques avec des environnements virtuels, des individus incarnés par des avatars, et des objets numériques, sans oublier la dimension de sécurisation de ces interactions. La baisse significative du prix des casques de VR (environ 300$) est une aubaine pour démocratiser l’usage de ce média dans la formation professionnelle.

Pourquoi le métavers est une opportunité réelle ?

Les métavers comme Facebook Horizon ont été créés pour permettre à des groupes de se retrouver tout en restant chez eux. La crise sanitaire a fortement contribué au développement de ce mode d’interaction afin de rester en contact à distance. Cette technologie représente, dans le domaine de la formation, un gain de temps, de confort et une suppression des risques inhérents dans les formations techniques notamment.

Pour faire simple, cette technologie va permettre à l’avenir de faire tout ce qui est possible dans la vie réelle, tout en restant chez soi. Vous pourrez vous promener où vous voulez sur la planète, faire votre shopping en ligne, mais avec les mêmes sensations que dans un magasin. L’expérience immersive sera bien plus engageante pour les collaborateurs d’une entreprise possédant un métavers.

L’intégration de cette technologie dans les plateformes de productivité est d’ores et déjà une réalité : teemew sera accessible via Microsoft teams d’ici la fin 2022.

Cette technologie répond aux nouvelles exigences du futur du travail : 

Développement continue des compétences : découvrez Neobrain

L’utilisation du métavers pour la formation

Les collaborateurs progressent de moins en moins par la formation classique davantage par les mises en situation réelles : “la formation immersive”. La théorie des 10/20/70 définit les sources d'apprentissage d’un individu comme suit :

  • 10% par les cours et la formation académique
  • 20% au cours des interactions sociales
  • 70% de l’apprentissage provient d’une mise en contexte de résolution de tâches difficiles

Or les formations actuelles ne répondent qu’en partie à la variété des modalités nécessaires à l’appropriation pérenne de nouveaux savoirs. Les organisations ont donc besoin de renouveler leurs pratiques de formations.

L’estimation du poids de la formation via ce média est autour de 6 milliards de $ d’ici fin 2022 (estimation ABI Research). Aux Etats-Unis le géant Wallmart dispose depuis 2018 de 200 supports de formation. Les grandes structures telles que PSA, Schneider, la SNCF, Gemalto, Ingénico, Suez, Thalès, ont entrepris cette transformation.

Ces sociétés ont en commun d’avoir suivi un processus en 3 étapes :

  • 1er stade : test & learn
  •  2ème stade : passage à l’échelle
  • 3ème stade : implémentation du média à l’ensemble de la formation de manière homogène

La réalité virtuelle a déjà fait ses preuves en termes d’efficacité sur des formations techniques comme apprendre une séquence de gestes. Par exemple Manpower utilise la réalité virtuelle dans le cadre de la prévention des risques sur le lieu de travail. L’immersion dans des conditions de travail où plusieurs scénarios sont proposés aux apprenants donne d’excellents résultats. Ce média est approprié pour les formations techniques et il est aussi en mesure d’incrémenter les soft skills des apprenants.

PWC a souhaité approfondir ce postulat par une étude comparative de managers américains. Ils ont suivi 3 types de formation différente sur le leadership : en classe de cours, en e-learning et en réalité virtuelle.

Voici les principaux résultats :

Comparatif de performance d’apprentissage entre la formation présentielle, e-learning et immersion virtuelle.

La réalité virtuelle a un impact sur 2 dimensions :

  1. La rapidité d’apprentissage
  2. La confiance avec laquelle les apprenants vont appliquer leurs acquis

Ceci s’opère grâce à 2 atouts :

  1. Le niveau d’émotion supérieur durant la formation
  2. Le niveau d’attention nécessaire durant la session de formation

Les GAFAM investissent aujourd’hui massivement dans la réalité virtuelle. Que ce soit Meta avec Oculus, qui pénètre le marché BtoB de la formation, Alphabet avec VR Hub ou Daydream, Microsoft avec Hololens. Ces acteurs ont compris que l’avenir passe par “l'Expérience on Demand” et que la réalité virtuelle est une des composantes de la quatrième révolution informatique.

Néanmoins son coût reste encore un frein à sa diffusion comme l’affirme Jean-Marie LESCOP, Sales Enablement Lead chez Oracle. La réalité virtuelle présente également un intérêt dans la réduction des biais de recrutement (effet de halo, effet cobaye, biais de désirabilité sociale).

La diffusion de cette technologie, appréhendée par Rogers en 1995, dépend de 5 éléments :

  • L'avantage relatif : ce média dispose d’atouts supérieurs constatés empiriquement
  • La compatibilité : suivant les cultures de travail, le métavers peut être en contradiction avec les valeurs et pratiques sociales existantes
  • Complexité : cette technologie est encore perçue comme trop difficile à implémenter, notamment par l’absence d’expérience préalable
  • Testabilité : les fournisseurs de matériel et de contenus doivent aujourd’hui s’associer pour faire tester la technologie. C’est ce que vous pouvez faire au sein du Pavillon à Paris.
  • Observabilité : les bénéfices doivent être illustrés de manière plus concrète.

Prochain domaine d’application RH : la marque employeur !

Au sein d’un métavers nous pouvons imaginer l’usage des Non Fongible Tokens, pour chaque expérience de rencontre entre un candidat et une société. Recréer les attributs distinctifs d’une entreprise, promouvoir en situation immersive des scénarios d’interaction qui rendront la société recruteuse plus attractive.

Quand est-ce que vous testez la formation immersive à votre tour ?

Nos articles vous intéressent ?

Découvrez les minutes RH